mardi 14 janvier 2020

Retour sur les ambitions 2020 de MODIS

Les soirées "kick-off" de la semaine dernière ont permis à de nombreux salariés Modis de retrouver leurs collègues parfois perdus de vue depuis de longs mois, pour un moment de convivialité qui aura été apprécié, on l'espère. D'autres salariés ne gouttent pas trop à cet exercice un peu convenu, et qui plus est hors temps de travail, et auront donc privilégié leur vie personnelle, ce qui est heureusement un droit.

Avant de passer à table ou au bar, les participants ont pu découvrir les ambitions de croissance de Modis pour l'année 2020.

Nous en retenons trois, que voici rappelées ci-dessous.
  • Réaliser 1 000 recrutements, soit un niveau jamais atteint jusqu'ici (10% de plus qu'en 2018 par exemple).
  • Atteindre un effectif de 2 650 collaborateurs, cela suppose de croitre d'environ 150 collaborateurs, soit +50% de plus qu'en 2018.
    Au passage, on notera qu'embaucher 1 000 personnes pour ne croitre que de 150 illustre encore une fois le taux de départ démentiel qui frappe notre société.
  • Dégager 8% de résultats opérationnel (le bénéfice), cela implique d'augmenter le précédent résultat de +30%. Avec dans le viseur les 10% pour l'année suivante.
Avouons-le, à moins que notre société ai été particulièrement mal gérée ces dernières années, une telle croissance de ces indicateurs peut paraitre particulièrement optimiste.


Alors, faut-il prendre ces objectifs pour les bonnes résolutions de nouvelle année, dont on sait qu'elles sont bien souvent abandonnées en bout de chemin?

mercredi 8 janvier 2020

Réforme des retraites

Sur le plan national, le feuilleton de la réforme des retraites se poursuit, avec de nouvelles concertations qui s'ouvrent afin que, selon les vœux du président, le "Gouvernement d’Edouard Philippe trouve la voie d’un compromis rapide [avec les organisations syndicales]".


Procès France Télécom : Un jugement exemplaire


Le procès avait été sans précédent.
Le verdict l’est tout autant.

En reconnaissant France Télécom et ses principaux dirigeants coupables de « harcèlement moral institutionnalisé dans une stratégie d’entreprise », le tribunal correctionnel de Paris créé un précédent historique.

Si aucun des sept accusés (dont Didier Lombard, PDG de France Télécom à l’époque des faits, soit de 2007-2010) ne dormira en prison au soir du jugement, vendredi 20 décembre, les peines prononcées sont fortes :

jeudi 19 décembre 2019

Rétrospective de fin d'année

Bientôt la fin d'année!

Avant de nous quitter pour des congés bien mérités, nous vous proposons de finir l'année en jetant un bref coup d’œil dans le rétro.

Parmis les 39 articles publiés en 2019, voici la sélection des articles que vous avez :
  • dévorés (les tops), 
  • ignorés (les flops)
  • et commentés

Toute l'équipe Cfdt Modis vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année!

dimanche 15 décembre 2019

Retraites - Appel à manifester le 17 décembre

Paris, le 12 décembre 2019

Déclaration commune des organisations syndicales Cfdt, Cftc, FAGE et UNSA
Un système de retraite plus juste et plus solidaire, nos organisations le veulent et se sont engagées loyalement depuis de longs mois dans les discussions.

Mais malgré des ouvertures et des avancées que nous ne nions pas, certaines annonces du Premier Ministre font aujourd’hui obstacle à sa construction.

En imposant malgré nos alertes, une mesure d’âge injuste et injustifiée, qui va forcer les salariés à travailler plus longtemps, et va pénaliser d’abord ceux qui ont commencé à travailler jeunes, il fait donc le choix des économies de court terme, plutôt que de la justice sociale. Cette mesure qui impacterait ceux qui partiront à la retraite dès 2022, doit être retirée.